Lorsqu'un lutteur devient yokozuna, il garde son titre à vie (il n'est pas remis en jeu, contrairement à la plupart des autres sports) ; cependant, lorsque le lutteur n'est plus en mesure d'assurer un niveau digne de son rang, il doit mettre fin à sa carrière dans le sumo. C'est ce qu'a fait Akebono en janvier 2001, des blessures ne lui permettant plus d'honorer son titre de yokozuna.

Akebono

Après avoir pris sa retraite dans le sumo, Akebono a tout de même continué les sports de combat. Il s'est essayé au K-1 (une forme de boxe pieds-poings) et au combat libre. Cependant ces expériences ont aggravé certaines de ses blessures et ont été peu concluantes. Il faut croire aussi que les techniques de boxe ne sont guère adaptées pour un lutteur, la vidéo suivante vous en laissera juge.

Par la suite, Akebono s'est lancé dans le catch, où il poursuit désormais sa carrière sous le pseudo Bono Kun.

Sources : Tarō Akebono (Wikipédia), Yokozuna (Wikipédia)
Image : Yokozuna Akebono, par Philibert Ono sous licence Creative Commons