En 1913, le Regina Margherita, un navire de la Regia Marina Militare (marine militaire royale italienne), perdit son ancre aux abords de l'île de Karpathos (Scarpanto en italien) sur des fonds d'environ 80 mètres.

Un homme vint proposer de plonger pour chercher l'ancre (moyennant finances, bien entendu).
En dépit des affirmations du pêcheur - qui disait pouvoir plonger jusqu'à 110 mètres et tenir en apnée plus de 7 minutes - les médecins italiens qui l'examinèrent avaient du mal à croire qu'il en soit capable : l'homme était plutôt maigre (60 kg pour 1 mètre 75), il ne possédait qu'un seul tympan (et celui qui lui restait était perforé), son rythme cardiaque était plutôt élevé et enfin il avait un emphysème pulmonaire.

On le laissa tout de même plonger, et après une recherche de quelques jours - avec des plongées de 60 à 80 mètres - Haggi Statti retrouve l'ancre à une profondeur de 76 mètres et y accroche un filin permettant de la remonter.

Haggi Statti

Aujourd'hui, Jaques Mayol est considéré comme le premier apnéiste à être descendu à 100 mètres de profondeur (record établi en 1976). Et le premier apnéiste à atteindre les 110 mètres en immersion libre (c'est à dire à la seule force des bras) est Martin Štěpánek le 23 mai 2009.
Si ce qu'affirmait Haggi Statti est exact (à savoir qu'il plongeait jusqu'à 110 mètres), cela signifie qu'il avait presque cent ans d'avance sur son temps.

En tous les cas, la profondeur avérée de 76 mètres pour récupérer l'ancre italienne est déjà incroyable pour l'époque ; la limite des 50 mètres n'ayant été franchies que dans les années soixante par Enzo Maiorca.

Avant cet exploit de Maiorca, les médecins pensaient qu'au delà de 50 mètres la cage thoracique cèderait sous la pression extérieure. Mais la nature faisant bien les choses, on s'est aperçu qu'au delà de 50 mètres se produit un phénomène appelé bloodshift, c'est à dire que du sang vient affluer dans les tissus pulmonaires de façon à augmenter leur résistance et compenser les forces de compression extérieures.

Haggi Statti est donc le premier apnéiste connu à avoir expérimenté le bloodshift, plus de cinquante ans avant la découverte de ce phénomète par les médecins.

Sources : le-leo.com, Haggi Statti (Wikipédia) et Apnée (Wikipédia)
Image : http://www.sport7.it/mondo.asp tirée d'un article de journal