Dans la toute première version qui soit venue à ma connaissance, les perses auraient attaché des chats sur leur bouclier. Les égyptiens auraient alors refusé de se battre de peur de blesser les félins et se seraient rendus.

Je voulais dans un premier temps retrouver l'histoire originale et son auteur, mais je suis tombé dans un jeu de piste auquel je ne m'attendais pas. J'ai en effet trouvé plusieurs versions de cette histoire, avec comme dénominateur commun de ne pas citer de sources, ou de citer des sources floues ou erronées.

Chat égyptien
Détail du sarcophage d'un chat égyptien

Voici quelques-unes des versions que j'ai pu trouver :

Suivant la version, les chats sont réels ou bien seulement gravés sur les boucliers, parfois ils sont accompagnés d'autres animaux. Dans tous les cas on retrouve un dénominateur commun qui est la prise de la ville de Péluse (située à l'est du delta du Nil et porte d'entrée de l'Égypte), par le roi perse Cambyse II.

J'ai vérifié chacune des rares sources qui ont été citées. Voici ce qu'il en ressort :

  • Hérodote, aux chapitres LXVI et LXVII du livre II (Euterpe) de son Histoire nous parle de la place du chat chez les égyptiens, mais ne fait aucune allusion à la bataille de Péluse.
  • Diodore de Sicile, aux chapitres LXXXIII, LXXXIV et LXXXVII du livre I de sa Bibliothèque historique nous raconte également l'importance du chat et d'autres animaux sacrés pour les égyptiens, mais là encore sans mentionner l'anecdote de Péluse.
  • Polyen : au chapitre IX du livre VII de ses Stratagèmes nous décrit quant à lui cette anecdote.

En l'absence d'autre sources, je suppose que Polyen est à l'origine des différents récits que j'ai pu trouver. Hérodote est souvent cité, mais il ne relate que l'importance des chats en tant qu'animaux sacrés, sans faire allusion au siège de Péluse.

L'histoire a très certainement été déformée au fur et à mesure de sa reprise par différents auteurs successifs.

Voici le texte original de Polyen :

Cambyse assiégeait Péluse. Les Égyptiens lui résistaient vigoureusement, lui fermaient les entrées de l'Égypte, et lui opposaient des catapultes et d'autres machines, au moyen desquelles ils lançaient sur ses troupes des traits, des pierres et du feu. Cambyse prit de tous les animaux que les Égyptiens adoraient, comme chiens, brebis, chats, ibis, et les plaça au-devant de ses troupes. Les Égyptiens cessèrent de tirer, de peur de blesser quelqu'un de ces animaux sacrés, et Cambyse ayant pris Péluse, pénétra de cette sorte dans le centre de l'Égypte.

On peut remarquer que les perses ont utilisé tous les animaux sacrés qu'ils avaient sous la main, et pas seulement les chats. Visiblement, les soldats ne les portaient pas non plus avec eux. Les détails de ce récit original ont été oubliés par la suite, d'autres ont été ajoutés, l'histoire se diluant au fur et à mesure des reprises.

J'espère avoir quelque peu éclairci ce mystère. Tenez-moi au courant si vous trouvez d'autres sources, je les vérifierai et les ajouterai à l'article.

Image : Le prince qui aimait son chat par Larazoni, sous licence Creative Commons.